Le prince et le crapaud

We are a group of trainers that get together regularly in order to develop our knowledge and deepen our relationships.  This time we had a day of initiation or reactivation on Transactional Analysis.  This poem, in French,  is a summary of the day.

Retrouver le prince
Sous la peau du crapaud
Sans l’embrasser
Voilà bien le défi passionant
De nous ici présents.

Nos outils varient
Mais nous cherchons tous
Le déclic qui enclenche,
La machoire qui tombe,
Les yeux qui pétillent,
La parole qui dit vrai.

Du GSM au carnet de notes
Notre sac virtuel
Nous apporte de quoi jongler
Nos multiples casquettes,
De l’inspiration, de l’énergie
Ou un nouveau resort.

Très engagés dans le partage,
Dans l’apprentissage
Et dans le langage,
Nous stimulons avec appétit
Notre formatrice de ce samedi.

Se donner des strokes,
Conditionnels au travail,
Inconditionnels en famille,
Et plutôt positifs
Car le manque est gros,
Il en faut au moins dix!

Face à l’amende de parking,
Nous sommes Parent Normatif
Avec un “Tu dois payer”
Ou “Je le ferai changer d’avis”.
Parfois plutôt Parent Nourricier
Un peu sauveur de la ville,
Prêt à tout payer.

L’Enfant libre se lâche
Et s’exclame “Oh m… alors!”
Alors que les Enfants Adaptés
Se rebellent ou se soumettent
A la règle.

Les “Oui mais…” de Jugnot
Nous rappelle que les victimes
Qui se plaignent beaucoup
Ne cherchent pas un sauveur,
Ni même une solution.

Le sauveur doit s’assurer
Qu’il y a une vraie demande,
Qu’il a les ressources, qu’il est compétent,
Qu’il fait moins de 50 pour cent,
Et puis qu’il en a vraiment envie!

Le persécuteur, cherche, lui aussi,
De la stimulation, de la reconnaissance,
Même négative,
Ou simplement à passer son temps.
C’est pourquoi nous jouons tous
A ce jeu, de temps en temps,
Ou parfois souvent.

Et puis si je te parle en Parent,
Tu me répondras peut-être
en Parent ou en Enfant
Et vice-versa.
Pour changer de canal,
Faire diversion!

Dorothy Oger
Bruxelles, le 3 octobre 2016